Toxine botulique

Médicament utilisé depuis plus de 20 ans avec succès en neurologie et en ophtalmologie, la toxine botulique est utilisée depuis plus de 10 ans dans le traitement des rides d’expression du visage, surtout du tiers supérieur (front, glabelle, patte d’oie).
Ce traitement permet de lisser les rides du front de la patte d’oie et du lion, pour retrouver un visage rajeuni et éclatant, tout en conservant une apparence naturelle

Indications médicales :

La toxine est utilisée pour le blépharospasme, les syncinésies, les asymétries faciales après paralysie faciale , également lors d ‘un Trismus, d’un torticolis spasmodique, d’un bruxisme ( grincement des dents).
Les hyperhydroses ( sudation excessive ) des aisselles ou des mains peuvent être traitées par injection de Botox.
La sécurité sociale prend en charge ce traitement selon certains critères.

Les rides du front

Ce sont de longues rides transversales situées entre la racine des cheveux et les sourcils. Ces rides sont des rides dites d’expression. Elles sont la conséquence de la contraction du muscle frontal .Elles sont traitées par injection de quelques points de toxine botulique qui affaiblit l’action du muscle frontal.

Les rides du lion

Les rides du lion ou rides glabellaires sont situées entre les deux sourcils. Elles sont la conséquence du fait de “froncer les sourcils”. Ces rides d’expression sont dues à la contraction des muscles corrugators. Elles peuvent être traitées par injection de botox en diminuant l’action de ces muscles.

Les rides de la patte d’oie

Ces rides sont situées dans la région externe de l’oeil. Elles sont dues à la contraction du muscle orbiculaire de l’oeil. Ce sont aussi des rides d’expression traitées par quelques points d’injection de toxine botulique. L’injection de botox réalisée précisement permet de faire remonter la queue du sourcil ce qui peut donner de l’éclat au regard.

Comment agit-elle ?

La toxine botulique est une neurotoxine produite par une bactérie Clostridium Botulinum. Communément appelé BOTOX, son action se situe au niveau de transmission neuro-musculaire en bloquant l’influx nerveux et agissant sur la contraction musculaire.
Une grande partie des rides du visage sont en fait des rides d’expression provoquées par l’action des muscles peauciers sous-jacents. Elles s’accentuent avec le temps et les mimiques.

Combien de temps dure l’effet d’une injection de toxine botulique ?

L’effet n’est visible que quelques jours après l’injection (environ une semaine) et dure entre quatre et six mois selon les patients.
Une retouche peut être nécessaire à partir du 15 eme jour afin de corriger une légère asymétrie.
Le renouvellement des séances permet de prolonger la durée de l’action : une séance tous les 4 mois la première année, puis tous les 6 mois.

A quel âge commencer les injections de Botox ?

La toxine permet non seulement d’atténuer les rides mais aussi de les prévenir. Certains praticiens préconisent donc de traiter et de prévenir ces rides à leur apparition parfois dès l’âge de 30-35 ans.

Comment se déroule la séance ?

Il n’est pas nécessaire d’effectuer une anesthésie locale.
La toxine botulique est injectée directement dans le muscle responsable des rides pour le relâcher. Ceci va permettre d’atténuer puis de faire disparaitre ces rides au fils des séances tout en conservant une mobilité suffisante et l’expression du visage.
Les lieux d’injections sont adaptés à la demande.

Quelles précautions faut-il prendre ?

Il est recommandé d’éviter le sport intensif après les injections, de s’allonger les 2 heures suivantes, de ne pas prendre d’aspirine.
Il ne faut pas masser les lieux d’injections pendant 24 heures pour éviter la diffusion du produit vers des muscles adjacents.
Le produit quant à lui, utilisé aux doses habituelles en dehors des contre-indications classiques, ne présente pratiquement pas de dangers.
Les contre-indications seront recherchées lors de la première consultation.

Les contres indications

Les maladies neuromusculaires (M de Lambert Leaton), la grossesse, les traitements par antibiotiques de type aminoside , les allergies à l’oeuf ou à l’albumine.

 

Les complications

De rares effets indésirables peuvent être observés après une séance de traitement par la toxine botulique.
En général, les effets indésirables s’observent dans les premiers jours qui suivent l’injection et sont transitoires (céphalées, tension cutanée, oedème palpébral).
Comme pour toute injection, on peut observer une douleur/brûlure/piqûre/oedème/ecchymose liés à la ponction transcutanée.